Le Britannique empoisonné au Novitchok a repris conscience

Par
Le Britannique empoisonné au Novitchok il y a dix jours dans le sud de l'Angleterre a repris conscience et se trouve dans un état critique mais stationnaire, a fait savoir mardi l'hôpital de Salisbury.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - Le Britannique empoisonné au Novitchok il y a dix jours dans le sud de l'Angleterre a repris conscience et se trouve dans un état critique mais stationnaire, a fait savoir mardi l'hôpital de Salisbury.

Charlie Rowley a été hospitalisé en même temps que Dawn Sturgess, une femme de 44 ans qui a succombé dimanche à cette substance neurotoxique utilisée contre l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, début mars à Salisbury.

"Nous avons constaté une amélioration modeste mais significative de l'état de Charlie Rowley", a déclaré Lorna Wilkinson, responsable des soins infirmiers à l'hôpital de Salisbury. "Il est dans un état critique mais stationnaire et désormais conscient."

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale