La colère gagne toute la Serbie

Par et Philippe Bertinchamps

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Belgrade (Serbie).– « Voleurs, menteurs, démission ! » La foule hue le nom du président Vučić, dont le Parti progressiste serbe (SNS) a pourtant été plébiscité lors des élections du 21 juin dernier, boycottées par l’opposition.