Migrations internationales : le retour au pays, vu par l’OCDE

Par
Entre 20 et 50% des immigrés retournent chez eux ou déménagent dans un autre pays d'accueil après cinq ans d'installation hors de chez eux. Dans son rapport 2008 sur les migrations internationales, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publie des données inédites sur un phénomène peu documenté : la mobilité des migrants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Entre 20 et 50% des immigrés quittent leur pays d'accueil dans les cinq ans suivant leur arrivée, soit pour retourner chez eux, soit pour aller vivre ailleurs. C'est cette tendance que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a choisi de détailler dans son rapport annuel sur les migrations internationales rendu public mercredi 10 septembre 2008.