Le chef de l'opposition libéré, ses partisans devant chez lui

Par
Le chef du principal mouvement d'opposition cambodgien, Kem Sokha, 65 ans, a été libéré sous caution après avoir passé plus d'un an en prison sur des accusations de trahison, a annoncé lundi un porte-parole du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PHNOM PENH (Reuters) - Le chef du principal mouvement d'opposition cambodgien, Kem Sokha, 65 ans, a été libéré sous caution après avoir passé plus d'un an en prison sur des accusations de trahison, a annoncé lundi un porte-parole du gouvernement.