En Pologne, un nouveau gouvernement à droite toute

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l'un de ses meetings de campagne, mi-octobre, Jarosław Kaczyński, le cerveau du parti Droit et Justice (PiS), avait accusé les réfugiés arrivant en Europe de répandre des maladies. « Il y a d'ores et déjà des signes de l'émergence de maladies très dangereuses que l'on n'avait pas rencontrées en Europe depuis longtemps : choléra sur les îles grecques, dysenterie à Vienne, divers types de parasites et bactéries qui ne sont pas dangereuses pour les organismes de ces gens mais qui pourraient être dangereuses ici. » Affirmation erronée, raciste, et aux ressorts particulièrement nauséabonds…