Les joueurs mineurs africains? Une «gestion d’actifs» pour Manchester City

Par Michel Henry Et L'EIC

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela pourrait tenir du conte de fée. Chaque année, Right to Dream (RTD, « le droit à rêver »), l’académie du foot ghanéenne, prospecte parmi 25 000 jeunes au Ghana, en Côte d’Ivoire et au Nigeria, grâce à un réseau de 1 300 petits clubs. Sur ce nombre, une vingtaine de privilégiés entrent à RTD, basé à deux heures de route au nord-est d’Accra, à Adome, au bord du fleuve Volta. Et même si très peu finiront pros, ils auront au moins connu une amélioration de leurs conditions de vie. « Chaque jour, on se rappelle d’où on vient », confie Abu Francis, 17 ans, à RTD depuis ses 11 ans. Évoquant le village traversé pour aller à l’entraînement, il dit : « On voit comment les habitants luttent pour s’en sortir. Ils n’ont pas notre chance. »