Nouvelles d’une prison turque

Par Jean-Paul Champseix (En attendant Nadeau)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selahattin Demirtaş, député depuis 2007, est le charismatique leader du parti de gauche et pro-kurde HDP (Parti démocratique des peuples) qui, en 2015, était parvenu à séduire 13 % de l’électorat turc. Incarcéré en 2016, après le coup d’État manqué, Demirtaş est accusé de « diriger une organisation terroriste » liée au PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan). En juin 2018, candidat à l’élection présidentielle, il fait campagne depuis sa cellule et obtient 8 % des suffrages. En septembre dernier, il a été condamné à quatre ans et demi de prison pour « propagande terroriste ».