«L’Irak fusionne enfin dans un souffle révolutionnaire»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Parmi les pays qui se sont embrasés en cette rentrée 2019, l’Irak est celui où à la fois la répression a été la plus sanglante et la protestation la plus surprenante : manifestants chiites affrontant un pouvoir majoritairement chiite, révolte d’adolescents empruntant au registre tactique des jeux vidéo, rôle central des conducteurs de triporteur à moteur, ébranlement des prismes confessionnels et ethniques adoptés habituellement dès qu’il est question de ce pays…