Opération « Sangaris » : 2 soldats français tués à Bangui

Par

Alors que les soldats français ont commencé à désarmer les milices présentes à Bangui, la capitale centrafricaine, deux soldats français ont été tués lundi 9 décembre lors d'un accrochage, a indiqué l'armée française. François Hollande se rendra en Centrafrique dans la soirée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Désarmer les groupes armés qui sillonnent Bangui, ce serait fait, selon l'armée française. Les soldats français ont en effet commencé, lundi 9 décembre, ce qui s'annonçait comme un délicat désarmement des milices et groupes armés, dans une capitale centrafricaine traumatisée par de récents massacres. Cinq jours après le début de l'opération française « Sangaris », deux soldats français du 8e RPIMA de Castres (régiment de parachutistes) ont été tués lors d'un accrochage dans Bangui, a indiqué l'armée française.