Une députée écossaise: «La complexité des motions sur le Brexit est stupéfiante»

Par Assa Samaké-Roman

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Édimbourg (Royaume-Uni), correspondance.– Incapable de former une majorité sur l’accord négocié avec les Européens concernant la sortie du Royaume-Uni de l’UE, Theresa May s'est trouvée contrainte, lundi 10 décembre, de reporter le vote décisif, prévu mardi dans la soirée. Alors que les gauches s'apprêtaient à voter majoritairement contre le texte, entretien avec Deidre Brock, une députée du SNP, le parti indépendantiste écossais (gauche), qui compte 35 des 650 élus.