Face à l’inflation, au chômage et à des taxes en hausse, le travail au noir est en plein boom au Portugal. Le poids de l’économie souterraine atteindrait actuellement près de 40 milliards d’euros - un quart de l’économie lusitanienne.