Stephen Walt : « Armer l’Ukraine serait une très mauvaise idée »

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York, de notre correspondante.- Vladimir Poutine, Petro Porochenko, François Hollande et Angela Merkel se sont retrouvés mercredi 11 février à Minsk, en Biélorussie, pour tenter de parvenir à un nouvel accord de cessez-le-feu, alors que, dans l’est de l’Ukraine, les combats entre forces loyales à Kiev et séparatistes pro-russes redoublaient. Cette rencontre, présentée comme « une négociation de la dernière chance », après le déplacement fait à Moscou par Merkel et Hollande vendredi dernier, intervient alors que le débat sur une livraison d'armes au régime de Kiev prend de plus en plus d'ampleur aux États-Unis, cette livraison étant demandée en urgence tant par des républicains que par des démocrates (notre article ici).