Alstom et Bouygues se sont associés à un proche de Poutine lié à la mafia

Par et Anastasia Kirilenko

À la tête d’un empire minier et industriel, Iskander Makhmudov, proche de Vladimir Poutine, est l’un des principaux partenaires en Russie du groupe Alstom et de Martin Bouygues. Il est au centre d’une vaste enquête espagnole contre la mafia russe et cité dans une procédure en Allemagne. Ses partenaires français disent n'avoir jamais eu connaissance de ces faits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Son nom ne figure pas dans les « Panama papers » et, jusqu’ici, il est toujours passé à travers les gouttes. Il appartient au cercle des proches de Vladimir Poutine, parmi ces oligarques qui raflent des commandes d’État se chiffrant en milliards et qui jonglent, dans la plus grande opacité, avec des sociétés offshore entre Chypre, Panama, les Seychelles ou encore les îles Vierges britanniques. À 52 ans Iskander Makhmudov, dont la fortune est estimée par Forbes à 3,5 milliards d’euros, a deux profils qui apparemment ne communiquent pas.