Mondial: l’humour contre la fin du monde

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

A mon humble avis, les Brésiliens ont perdu lamentablement devant l'Allemagne, parce que Dieu est Allemand !Innocent

Ni plus ni moins !

Sketch extraordinaire de Raymond Devos " Folie Humaine " © Darwin_Kayser

Quoiqu'il en soit

Le sport, ça suffit   !

http://www.reporterre.net/spip.php?article5982

http://www.reporterre.net/spip.php?article3022

http://www.liberation.fr/auteur/3259-michel-caillat

http://www.youtube.com/watch?v=MxL-h86W7BM

Oui à l’activité physique, hors argent et hors compétition

Bonne réflexion

NB. Encore merci aux Allemands. Ca serait marrant que la finale se gagne aussi aux tirs au but. Ca ouvrirait peut-être quelques yeux .

 

un peu trop radical comme raisonnement. Laissez donc les gens libres d'aimer les compétitions sportives s'ils en ont envie. C'est leur droit.

Equilibre et proportionalité.

Cotoyant des brésiliens et ayant meme une partie de ma famille la bas, ce n'est pas les compétitions sportives en soi qui sont le problème, mais leur organisation en amont où régnent des rapports de connivence et de corruption dans les hautes sphères de la FIFA, politique et le BTP.

Plutot que de censurer le sport, mieux vaut s'en prendre au "système" mis en place par ces personnes et leur incompétence et leur manque d'éthique.

@ptetmai

La caricature n'a jamais permis la réflexion. En plus vous semblez bloqué dans la répétition abrutissante des mêmes références médiocres depuis plusieurs semaines.

Non pas qu'il n'y ait rien à critiquer dans le football actuel, gangréné par la corruption et le profit, mais il n'est pas que ça. C'est un sport populaire et aussi un jeu. Il y aurait beaucoup à dire sur la glorification de l'activité physique hors argent et hors compétition, glorification qui rejoint en tout point une certaine conception aristocratique du sport, une sorte de passe-temps frivole pour riches blasés. J'ignore pourquoi certains progressistes, par incompréhension totale probablement de ce qu'est le sport et le jeu, finissent par rejoindre les conceptions d'un fasciste comme Pierre de Coubertin sur le sport. Il faut n'avoir rien compris au plaisir du jeu pour dire que celui ci aurait la même saveur s'il n'y avait pas de gagnants et de perdants, si chacun n'essayait pas de faire de son mieux pour battre l'autre, tout cela n'étant pas contradictoire avec le respect mutuel.

Le jeu a toujours pris une place importante dans toutes les sociétés humaines, les règles et les manières de le pratiquer étant étroitement liés aux types de société dans lesquelle il se développe. Le football étant le premier des jeux, il y a autre chose à dire sur ce jeu que les réflexions simplistes et caricaturales servies dans vos références.

Non seulement, elles sont inutiles puisqu'elles ne peuvent convaincre que les convaincues mais en plus elles abrutissent au lieu de faire réfléchir en donnant une vision étriquée et caricaturale de la réalité. Il n'y a là rien de radical dans ces idées tellement elles sont inoffensives.

Elles sont dangereuses sur un seul point c'est qu'elle désarme la critique utile pourtant contre certains aspects du football moderne. Tant que les arguments resteront aussi médiocres et méprisants quant aux fans de football, on ne pourra pas tenir un discours intelligible permettant d'affaiblir l'influence de la Fifa et de renverser la course folle aux profits astronomiques dans le football.

 

vois la vidéo plus haut ...

ils en font tous de l'exercice ....

Rigolant  Clin d'œil

une partie du pays pourrait assister à son pire cauchemar, voir dimanche l’Argentine couronnée dans le stade Maracana.

Voilà qui en dit long sur la peste (sportive) émotionnelle. Ô combien préférable la réaction d'un spectateur-commentateur brésilien, après la déroute contre l'Allemagne : ce désastre est à l'image du pays, conquérant en surface, faible et miné de contradictions en profondeur...

@michel tessier

Je ne suis pas sûr qu'il faille filer la métaphore sur ce résultat footbalistique. Je suis curieux de savoir du coups ce que cette victoire signifie pour vous pour un pays comme l'Allemagne ?

Deutschland über...?

Je voulais surtout rappeler - et la personne dont je donnais le commentaire aussi - que les Brésiliens eux-mêmes avaient mis en cause le cirque footbalistique chez eux, au moment où le pays connaît encore tant de problèmes sociaux irrésolus...

C'est une mauvaise approche à mon avis, si on veut absolument tirer des conclusions significatives de ce résultat. Le Brésil est un pays émergent. Les luttes sont ni plus ni moins celles qui animent un pays qui voit l'avenir devant lui, un peu comme la France de l'Après-guerre. L'Allemagne est au contraire un pays en train de mourir, qui perd peu à peu sa population (1/3 à chaque génération) et pilote une zone économique elle-même mortifère, même si c'est encore à un très haut niveau, bien plus élevé que celui du Brésil.

Bel Article Lamia. Je recommande de visiter cette page tres humouristique.

  • Nouveau
  • 12/07/2014 10:18
  • Par

Massacrer le pays hôte, c'est faire preuve d'une délicatesse toute "teutonique".

Les brésiliens peuvent toujours se consoler en disant qu'ils ont perdu un beau but à zéro.

  • Nouveau
  • 13/07/2014 02:17
  • Par

Juste retour des choses on dépensent 11 milliard d'euros dans des stades,infrastructures et surtout pot de vin, sur le dos des brésiliens qui mangent des chips depuis plusieurs années.

Donc je dis maintenant faut que l'État assument ses responsabilités ainsi que les joueurs sur comment une coupe du monde a été possible dans un pay qui n'assume pas sa pauvreté.

Merci les allemands 

Ils sont chouettes, les Brésiliens. Tendresse pour leur humour.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale