Lettre ouverte à l’homme qui aurait pu tuer mon fils

Par

Le fils de Jean-Pierre Filiu, universitaire, spécialiste de l'islam contemporain, a été gravement blessé le 24 juillet à Jérusalem-Est. Le père a écrit une lettre publique à « l'homme qui aurait pu tuer mon fils ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Diego, le fils de Jean-Pierre Filiu, universitaire et spécialiste de l'Islam contemporain, était en stage cet été à la Maison d’Abraham, « fondée en 1964, à l’initiative du pape Paul VI », à Jérusalem-Est. « En 1967, l’armée israélienne en a expulsé l’armée jordanienne. Cela fait 47 ans que Jérusalem-Est est occupée, tout comme la Cisjordanie et la bande de Gaza », explique ce spécialiste de l'Islam contemporain dans sa Lettre à l'homme qui aurait pu tuer mon fils.