La Catalogne défie à nouveau Madrid

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La « Diada » 2014 a sans doute battu, ce jeudi, les records d'affluence des années précédentes. Les participants avaient, l'an dernier, formé une chaîne humaine qui reliait le nord et le sud de la Catalogne, sur 400 kilomètres, pour commémorer la chute de Barcelone, en 1714, face aux armées de la France et de l'Espagne. Cette fois, ils formé un gigantesque « V » visible du ciel, à partir de deux avenues de Barcelone, sur plus de 11 kilomètres.  Les organisateurs ont revendiqué 1,8 million de participants (ils avaient revendiqué l'an dernier 1,6 million de participants), tandis que Madrid a reconnu un demi-million de manifestants.

Ce « V » est une référence à la « voie catalane » défendue par les organisateurs de l'événement (dont une association qui s'intitule l'Assemblée nationale catalane). Mais c'est aussi le « V » de « voter ». Car l'édition 2014 est très particulière : les Catalans pourraient être invités à se prononcer par référendum, le 9 novembre prochain, sur le statut de la Catalogne. Sauf que le gouvernement conservateur, au pouvoir à Madrid, s'y oppose et devrait faire annuler la procédure – qui est donc loin d'être confirmée.