La France réplique aux Etats-Unis sur la CPI

Par
La France a affirmé mardi son soutien à la Cour pénale internationale (CPI), à la suite des attaques américaines contre la juridiction, et souhaité qu'elle puisse poursuivre son travail "de manière indépendante et impartiale".
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS-LA HAYE (Reuters) - La France a affirmé mardi son soutien à la Cour pénale internationale (CPI), à la suite des attaques américaines contre la juridiction, et souhaité qu'elle puisse poursuivre son travail "de manière indépendante et impartiale".

Alors que la cour projette d'ouvrir une enquête sur les crimes de guerre en Afghanistan, le conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, a déclaré lundi que les Etats-Unis utiliseraient "tous les moyens nécessaires" pour protéger leurs citoyens et leurs alliés contre "les poursuites injustes de la part de ce tribunal illégitime".

"La France, avec ses partenaires européens, soutient la Cour pénale internationale, tant par sa contribution budgétaire que par son niveau de coopération avec elle", peut-on lire dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères transmis à Reuters.

"La Cour doit être en mesure d’agir et d’exercer sans entrave ses prérogatives, de manière indépendante et impartiale, dans le cadre juridique défini par le Statut de Rome", ajoute le communiqué.

La CPI, juridiction pénale universelle chargée de juger les personnes accusées de génocides et de crimes contre l'humanité, a déclaré mardi dans un communiqué qu'elle continuerait à "faire son travail sans se laisser décourager".

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale