Le chef du Renseignement allemand relativise ses propos sur Chemnitz

Par
Le chef du renseignement intérieur allemand (BfV), Hans-Georg Maassen, qui a mis en doute la semaine dernière l'authenticité d'une vidéo sur une "chasse aux migrants" à Chemnitz, admet désormais la réalité de cet enregistrement tout en accusant les médias de "légèreté", rapportent mardi plusieurs journaux allemands.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Le chef du renseignement intérieur allemand (BfV), Hans-Georg Maassen, qui a mis en doute la semaine dernière l'authenticité d'une vidéo sur une "chasse aux migrants" à Chemnitz, admet désormais la réalité de cet enregistrement tout en accusant les médias de "légèreté", rapportent mardi plusieurs journaux allemands.