Avec la libération du réalisateur Oleg Sentsov, le nouveau président ukrainien engrange ses premiers succès

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kiev (Ukraine), correspondance.– « Ce n’est qu’une première étape. » Sur le tarmac de l’aéroport de Kiev, samedi 7 septembre, Volodymyr Zelenski était presque discret après avoir accueilli chacun des 35 Ukrainiens libérés de Russie à la descente d’un avion officiel. Alors qu’eux étaient assaillis par leurs familles, proches, et une foule de journalistes, lui s’est éclipsé rapidement. « Les vrais héros, ce sont eux, je ne vais pas monopoliser l’attention », explique-t-il dans une déclaration éclair. Pourtant, l’ancien comédien, investi président en mai, savourait sa première victoire diplomatique. « Nous avons décidé avec Vladimir Poutine de débloquer les relations entre l’Ukraine et la Russie, et de mettre un terme à la guerre. »