La crise de Hong Kong attise les craintes à Taïwan

Par Alice Hérait

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Taipei (Taïwan), correspondance.– « Hong Kong add oil ! » Nous sommes dans un quartier animé du sud de Taipei, Gongguan, au tournant du souterrain qui mène à la prestigieuse Université nationale de Taïwan. Le message en anglais, écrit en bleu, s'impose dans un passage habituellement un peu terne. L’expression, qui signifie « se donner du courage », est aussi populaire en cantonais qu’en mandarin, respectivement première langue de Hong Kong et de Taïwan. Dans les compétitions sportives, elle est scandée par le public pour encourager les athlètes. Ici, il ne s'agit pas de sport, mais de politique.