Suspension du Parlement: Boris Johnson désavoué par la justice écossaise

Par
A sept semaines de la date théorique du Brexit, la plus haute instance judiciaire d'Ecosse a jugé mercredi que la décision du Premier ministre britannique Boris Johnson de suspendre les travaux du Parlement était illégale et devrait être annulée, accentuant l'incertitude qui entoure la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - A sept semaines de la date théorique du Brexit, la plus haute instance judiciaire d'Ecosse a jugé mercredi que la décision du Premier ministre britannique Boris Johnson de suspendre les travaux du Parlement était illégale et devrait être annulée, accentuant l'incertitude qui entoure la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.