Le scandale Weinstein bouscule Hollywood et… Washington

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.-  L’admiration et la crainte ont laissé la place au dégoût. Ses mœurs de pirate, sa brutalité légendaire dans le quotidien du business passaient encore tant qu’il travaillait pour la bonne cause, à savoir la révolution du cinéma indépendant américain, dont il avait été depuis 20 ans l’artisan acharné avec 300 nominations aux Oscars et des succès comme Shakespeare in Love, Le Discours d’un roi, Pulp Fiction ou encore Sexe, mensonges et vidéo.