Un journal climatique tenu durant 700 ans

Par

Des registres historiques tenus en continu nous montrent le changement radical du climat, résume Michelle Nijhuis du magazine National Geographic. Depuis au moins 1443, des moines japonais résidant dans un sanctuaire du bord du lac Suwa relèvent chaque année avec précaution la date à laquelle la crête apparaît.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le lac Suwa se trouve dans les monts Kiso, au centre du Japon, dans une région que certains surnomment les Alpes japonaises. Lorsque le lac gèle, les changements quotidiens de température font que la glace se dilate et se contracte, fracturant la surface du lac et la poussant vers le haut en créant une ride. Selon la légende, cette crête, appelée « omiwatari », est une trace de pied laissée par les dieux shintos traversant le lac. Depuis au moins 1443, les prêtres résidant dans un sanctuaire du bord du lac Suwa relèvent chaque année avec précaution la date à laquelle la crête apparaît.