Afrique Enquête

Entre Paris et Bamako, des divergences d’intérêts autour de la libération des otages

Le Malien Soumaïla Cissé, principal opposant à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, a été libéré le 8 octobre en même temps que la Française Sophie Pétronin. Il aurait pu être libéré bien avant, si la France ne s’y était pas opposée. Mediapart a retracé le déroulé des tractations.

Rémi Carayol

11 octobre 2020 à 13h10

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

La libération le 8 octobre au Mali de quatre otages, parmi lesquels la Française Sophie Pétronin, détenus par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM ou, en arabe, le Jamāʿat nuṣrat al-islām wal-muslimīn, JNIM), un mouvement djihadiste lié à Al-Qaïda, a fait couler beaucoup d’encre en France comme ailleurs. Chacun de ces épisodes – récurrents au Sahel, où les prises d’otages se sont multipliées ces 15 dernières années – charrie son lot de rumeurs et d’intoxications, de fantasmes aussi, sur fond de règlements de comptes et de rivalités entre émissaires. C’est que les sommes en jeu sont importantes, et les acteurs officiels et officieux de ce genre de négociations voient loin : des otages, il y en a encore entre les mains des djihadistes. C’est un business rentable. Il faut se positionner en vue de la prochaine négociation, et donc se mettre en avant. Pour cela, tous les coups sont permis.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

International — Entretien
par Antoine Perraud
France — Article
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Médias — Enquête
Vincent Bolloré lorgne « Le Figaro »
Après avoir conquis Canal+, CNews, Europe 1, « Paris Match » ou encore « Le Journal du dimanche », Vincent Bolloré a engagé, d’après nos informations, des négociations pour prendre le contrôle du « Figaro ». Au risque de relancer les polémiques sur la concentration des médias au profit des puissances d’argent.
par Laurent Mauduit
Droite — Enquête
Guillaume Peltier met l’argent public au service de sa petite entreprise politique
Le député Guillaume Peltier, figure des Républicains qui flirte avec l’extrême droite, a organisé tout un système pour servir son destin personnel, qu’il imagine présidentiel. Mais d'après notre enquête, son projet se construit avec des moyens publics. Et certains de ses plus grands donateurs obtiennent des avantages douteux.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Dossier. Violences sexuelles : la justice en question — Enquête
Le Conseil d’État secoué par plusieurs affaires de violences sexuelles
L’institution a été confrontée à un magistrat accusé de propos et gestes déplacés. Elle doit se défendre d’avoir manqué à ses obligations d’employeur dans un autre cas, et promet un vaste plan de formation.
par Lénaïg Bredoux
Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français — Entretien
Nouvelle-Calédonie : « Une volonté de l’État de pousser à la violence »
Alors que l’État vient de confirmer la date du 12 décembre pour la tenue du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dont les indépendantistes avaient demandé le report en raison de la situation sanitaire, entretien avec Laurie Humuni, membre du bureau politique du FLNKS.
par Joseph Confavreux

Nos émissions