Barack Obama l'a répété dimanche 11 janvier dans un entretien télévisé sur ABC News: il n'a pas l'intention de s'exprimer en détail sur le bombardement de Gaza par l'armée israélienne depuis bientôt trois semaines avant son entrée en fonction. En revanche, le président (bientôt en activité) des Etats-Unis a annoncé qu'il était «en train d'assembler une équipe [de politique étrangère] avec les meilleures personnes qui puissent, à compter du 20 janvier, s'impliquer immédiatement dans le processus de pays au Proche-Orient».