La dernière phase des élections législatives en Egypte s'est terminée mercredi 11 janvier. Selon les chiffres provisoires, les Frères musulmans (Parti de la liberté et de la justice) recueilleraient 36 % des voix, devenant la première force politique du pays. Le parti salafiste Al-Nour s'adjugerait la deuxième place, avec 25 % des suffrages, mettant ainsi les partis religieux à la tête de 7 sièges sur 10 au parlement.