Juncker ne briguera pas un second mandat à la Commission européenne

Par

Dans une interview diffusée ce dimanche 12 février à la radio allemande Deutschlandfunk, Jean-Claude Juncker annonce qu'il ne sera pas candidat à un second mandat à la tête de la Commission européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Claude Juncker ne briguera pas un second mandat comme président de la Commission européenne, a annoncé l'intéressé au cours d'une interview ce dimanche 12 février sur les ondes de Deutschlandfunk. Dans cet entretien, il revient notamment sur le Brexit, qu'il considère comme une « tragédie continentale » et qui aura des conséquences inéluctables sur l'Union tout entière : « Les 27 autres ne le savent pas encore, mais les Britanniques savent très bien comment ils vont le gérer. Vous promettez une chose à un pays A, une chose à un pays B, une autre à un pays C et à la fin il n'y a plus de front européen. » L'ancien ministre luxembourgeois, en poste à Bruxelles jusqu'en 2019, estime que les États membres ne vont faire que se diviser. « Est-ce que les Hongrois ou les Polonais veulent exactement la même chose que les Allemands ou les Français ? J'ai d'énormes doutes. Il faut recréer un consensus fondamental. C'est un travail pour les deux ou trois prochaines années. »