Condamnation à mort au Soudan du Sud pour un ancien porte-parole

Par
Un porte-parole de l'ancien vice-président sud-soudanais Riek Machar, devenu chef des rebelles, a été condamné à mort lundi pour des accusations de trahison et d'incitation à la révolte contre le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

JUBA (Reuters) - Un porte-parole de l'ancien vice-président sud-soudanais Riek Machar, devenu chef des rebelles, a été condamné à mort lundi pour des accusations de trahison et d'incitation à la révolte contre le gouvernement.