En votant l’accord avec le Vietnam, le Parlement européen malmène déjà le «Green Deal»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Strasbourg, de notre envoyé spécial. – À l’heure de voter leur premier texte de libre-échange de la mandature, les eurodéputés élus en mai dernier n’ont pas tremblé : une large majorité d’entre eux a adopté mercredi 12 février à Strasbourg l’accord avec le Vietnam, ouvrant la voie à une application provisoire imminente de l’essentiel de ce traité peu médiatisé (401 voix pour, 192 contre, 40 abstentions, sur la première des deux résolutions soumises au vote).