Corée du Nord: Il faut aussi parler des droits de l'homme, dit l'Onu

Par
Toute avancée avec la Corée du Nord dans les domaines du nucléaire et de la sécurité, lors de sommets à venir, doit s'accompagner de discussions sur les violations des droits de l'homme dans ce pays, a déclaré lundi l'enquêteur des Nations unies sur ce pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Toute avancée avec la Corée du Nord dans les domaines du nucléaire et de la sécurité, lors de sommets à venir, doit s'accompagner de discussions sur les violations des droits de l'homme dans ce pays, a déclaré lundi l'enquêteur des Nations unies sur ce pays.