La Birmanie accusée de recourir à l'arme de la faim contre les Rohingyas

Par
Le gouvernement birman semble chercher à affamer les Rohingyas toujours présents dans l'Etat de Rakhine (Arakan) pour les contraindre au départ, a déclaré lundi la rapporteuse spéciale des Nations unies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Le gouvernement birman semble chercher à affamer les Rohingyas toujours présents dans l'Etat de Rakhine (Arakan) pour les contraindre au départ, a déclaré lundi la rapporteuse spéciale des Nations unies.