L'Onu demande au Nicaragua de pouvoir enquêter après les manifestations

Par
Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a demandé au Nicaragua de le laisser entrer dans le pays pour recueillir des preuves sur la mort de dizaines d'étudiants dans les manifestations du mois d'avril, a déclaré vendredi sa porte-parole, Ravina Shamdasani.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a demandé au Nicaragua de le laisser entrer dans le pays pour recueillir des preuves sur la mort de dizaines d'étudiants dans les manifestations du mois d'avril, a déclaré vendredi sa porte-parole, Ravina Shamdasani.