Émeutes en Algérie, en Tunisie, au Maroc… Le Maghreb entre dans un nouveau cycle de troubles

Par

De Gafsa à Oran, de Sidi Ifni à Alger, les foyers de contestations s'allument un à un depuis le début de l'année. Une colère dont les régimes en place veulent à tout prix limiter l'expression politique, quitte à tirer sur la foule, comme cela s'est produit en Tunisie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Le Maghreb dans la spirale des émeutes ? » Comme le quotidien algérien La Nouvelle République, daté du mardi 10 juin, la presse algérienne s'en est donné à cœur joie cette semaine. Pour El Watan, « la rue gronde au Maghreb. (...) Alors que le vent des émeutes vient tout juste de se calmer dans plusieurs régions d'Algérie, des échauffourées ont brusquement éclaté au Maroc et en Tunisie », constate le journal.