Un néo-nazi britannique dit avoir planifié le meurtre d'une élue

Par
Un Britannique accusé d'appartenance à un groupe néo-nazi a reconnu mardi devant le tribunal d'Old Bailey avoir acheté une machette avec l'intention de tuer une élue travailliste du Parlement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Un Britannique accusé d'appartenance à un groupe néo-nazi a reconnu mardi devant le tribunal d'Old Bailey avoir acheté une machette avec l'intention de tuer une élue travailliste du Parlement.