Yémen: Amnesty dénonce l'usage de la torture dans des prisons secrètes

Par
Amnesty International accuse les Emirats arabes unies, engagés dans la coalition sunnite au Yémen, et les forces gouvernementales yéménites de torturer des détenus dans des prisons tenues secrètes dans le sud du Yémen, où est exilé le gouvernement du président Abd-Rabbou Mansour Hadi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

DUBAI (Reuters) - Amnesty International accuse les Emirats arabes unies, engagés dans la coalition sunnite au Yémen, et les forces gouvernementales yéménites de torturer des détenus dans des prisons tenues secrètes dans le sud du Yémen, où est exilé le gouvernement du président Abd-Rabbou Mansour Hadi.