A Hong Kong, le grand méchant flou est arrivé

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hong Kong (Chine).– « Dans l’art comme dans le régime communiste chinois, tout est question d’interprétation », résume l’artiste hongkongais Kacey Wong. Le 1er juillet, l’encre de la loi de sécurité nationale n’avait pas encore séché que le performeur se baladait ostensiblement devant la police anti-émeutes lors d’une manifestation non autorisée, les bras couverts de sacs aux slogans détournés.