La France sommée de s’expliquer sur le transfert de ses djihadistes en Irak

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait mauvais genre. Très mauvais genre. Il n’y a pas que les avocats des familles et les ONG qui s’interrogent sur le rôle joué par la France dans le transfert de 11 djihadistes français entre la Syrie et l’Irak début 2019.