Le Parlement tunisien vote une loi historique contre le racisme

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tunis (Tunisie), de notre correspondante.-  C’est une décision historique que savoure Saadia Mosbah. Tunisienne noire, elle s’est fait agresser avec son fils en 2015 par un pompiste à une station essence en se faisant traiter « d’oussif » (« d’esclave »). Elle salue aujourd’hui le vote d’une loi créant un délit de discrimination raciale par le Parlement de Tunis. « Même si ça s’est fait vite et que les députés n’ont pas vraiment examiné tous les amendements, il y a eu de belles interventions et la loi n’est pas si mal que ça dans sa forme actuelle », explique celle qui est aussi présidente de l’association Mnemty, qui lutte contre le racisme en Tunisie depuis 2013.