Avec les Grecs, K.-O. debout

Par
Taxes, chômage, faillites en cascade, purges dans la fonction publique, paniques bancaires. Les Grecs subissent ébahis l'avalanche des mesures d'austérité. «Nous ne sommes pas des criminels», disent beaucoup. «Il y aura du sang, nous sommes en colère», préviennent d'autres. Récit de cette crise sans précédent telle que la vivent les Athéniens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Athènes