Omar Barghouti: «BDS a grandi à une vitesse impressionnante»

Par

La décision européenne d’étiqueter les produits en provenance des colonies israéliennes relance le débat sur le boycott d’Israël. Entretien avec Omar Barghouti, l’un des principaux instigateurs de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), dont l’essor mondial contraste avec la situation française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial en Palestine.- « L’Union européenne devrait avoir honte », a réagi le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, après la décision européenne, présentée comme technique et non politique, d’étiqueter les produits israéliens en provenance des colonies. L’indignation des responsables israéliens ne tient pas seulement au fait que cet étiquetage ne concerne pas l’ensemble des territoires qui se trouvent, dans le monde, sous occupation au regard du droit international. Elle n’est pas non plus motivée par des inquiétudes économiques, puisque ces produits ne représentent guère qu’1 % des échanges entre l’Europe et Israël.