Droits de l'homme: Amnesty retire un prix remis à Aung San Suu Kyi

Par
Amnesty International a retiré son prix le plus prestigieux des droits de l'homme à Aung San Suu Kyi, que l'ONG accuse de perpétuer les atteintes aux droits en ne s'exprimant pas sur les violences dont a été victime la minorité musulmane des Rohingya.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RANGOUN (Reuters) - Amnesty International a retiré son prix le plus prestigieux des droits de l'homme à Aung San Suu Kyi, que l'ONG accuse de perpétuer les atteintes aux droits en ne s'exprimant pas sur les violences dont a été victime la minorité musulmane des Rohingya.