La Cour suprême sollicitée sur le décret sur le droit d'asile

Par
L'administration américaine a demandé mardi à la Cour suprême des Etats-Unis d'autoriser l'application d'un décret sur le droit d'asile signé le mois dernier par Donald Trump et aussitôt contesté en justice.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW YORK (Reuters) - L'administration américaine a demandé mardi à la Cour suprême des Etats-Unis d'autoriser l'application d'un décret sur le droit d'asile signé le mois dernier par Donald Trump et aussitôt contesté en justice.

Le président américain, qui a fait de l'immigration une question centrale de son mandat, a signé début novembre un décret interdisant aux immigrés arrivés clandestinement aux Etats-Unis d'y demander l'asile. Le texte prévoit que les demandes d'asile ne peuvent être formulées que par des étrangers dont l'arrivée a été enregistrée aux postes frontières.

Donald Trump a pris cette mesure face à l'afflux de milliers de migrants centraméricains qui se sont dirigés en "caravane" vers les Etats-Unis.

Trois mouvements de défense des droits civiques ont aussitôt saisi le tribunal fédéral de San Francisco pour contester le décret. Ils ont obtenu une injonction suspensive.

Le département de la Justice a sollicité la Cour suprême pour qu'elle autorise l'application du décret le temps que les procédures juridiques suivent leur cours, après que la cour d'appel de San Francisco a rejeté vendredi une demande de l'administration américaine en ce sens.

Dans sa requête, le département de la Justice a déclaré que l'injonction suspensive entravait les efforts de l'administration pour rétablir le contrôle à la frontière avec le Mexique et réduire les traversées clandestines.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale