La menace climatosceptique pèse aussi sur l’Europe

Par Annika Joeres et Susanne Götze

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À La Nouvelle-Orléans, le cauchemar des scènes apocalyptiques qui ont suivi l’ouragan Katrina en 2005 hante encore les esprits. Dans cette métropole du delta du Mississippi, bon nombre d’habitants ont déjà dû quitter leur domicile face à la montée du niveau de la mer. Ils sont les premiers réfugiés climatiques des États-Unis.