Les FDS annoncent la fin prochaine de l'Etat islamique

Par
Les combattants du groupe Etat islamique "vivent leurs derniers jours" dans la dernière enclave qu'ils tiennent près de la frontière irakienne, a déclaré dimanche un porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS).
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

KAMICHLI, Syrie/BEYROUTH (Reuters) - Les combattants du groupe Etat islamique "vivent leurs derniers jours" dans la dernière enclave qu'ils tiennent près de la frontière irakienne, a déclaré dimanche un porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS).

Si cette défaite des djihadistes se confirmait, elle les priverait de leur dernier bastion à l'est de l'Euphrate.

Moustafa Bali, porte-parole des FDS, coalition arabo-kurde soutenue par la coalition internationale en lutte contre l'EI en Syrie, a déclaré que les opérations militaires s'étaient intensifiées au cours des deux derniers jours et qu'un accès stratégique avait été coupé.

"Ils vivent leurs derniers jours et réalisent que cette bataille est la bataille qui va les éradiquer."

Le président américain, Donald Trump, a annoncé le mois dernier qu'il avait l'intention d'évacuer les quelque 2.000 soldats stationnés dans le nord de la Syrie jugeant que leur mission était un succès et que leur présence n'était plus justifiée.

Le colonel Sean Ryan, porte-parole de la coalition occidentale, a confirmé dimanche les progrès des FDS tout en se gardant de tout excès d'optimisme.

"Les FDS font de gros progrès et continuent de libérer des territoires autrefois contrôlés par l'EI, mais le combat continue", a-t-il dit.

"L'éradication de l'EI reste la mission à accomplir et ils représentent toujours une véritable menace pour la stabilité à long terme de cette région, donc ce n'est pas encore terminé."

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale