Dans le Maine, Etat rural américain, la logistique ralentit la vaccination

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Maine (États-Unis).– Donna Wiegle, 60 ans, a enfin pu se faire vacciner. Cette ancienne technicienne de laboratoire, rescapée du cancer, gère le seul centre de santé de l’île Swan (350 habitants) au large du Maine, un État rural de la pointe nord-est des États-Unis. Ce mercredi 13 janvier, à 8 h 15 du matin, Mme Wiegle, « impatiente », a donc emprunté le ferry pour se rendre à l’hôpital le plus proche, à Bar Harbor, sur l’île voisine des Monts Déserts. Une quarantaine de minutes de trajet à l’aller pour se faire vacciner, une quarantaine au retour en milieu d’après-midi, seul créneau disponible.