Brûler l’effigie du roi d’Espagne n’est pas un crime, dit la CEDH

Par
Les juridictions espagnoles ont violé la liberté d’expression de deux indépendantistes catalans en les condamnant pour avoir brûlé en place publique une photo géante du couple royal espagnol, a dit mardi la Cour européenne des droits de l’homme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - Les juridictions espagnoles ont violé la liberté d’expression de deux indépendantistes catalans en les condamnant pour avoir brûlé en place publique une photo géante du couple royal espagnol, a dit mardi la Cour européenne des droits de l’homme.