«Immunisation de groupe»: le choix très risqué de Boris Johnson

Par

Le premier ministre britannique n’a annoncé aucune mesure drastique face au Covid-19, jeudi 12 mars, lors d'une conférence de presse attendue. Le gouvernement mise sur le développement d’une « immunisation de groupe », processus qui risque de faire plusieurs centaines de milliers de victimes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Grande-Bretagne), de notre correspondante.– Les Britanniques ont vécu un moment très étrange et très angoissant, jeudi 12 mars, en fin de journée. Le premier ministre a annoncé sur un ton solennel que le pays traversait « la plus grave crise sanitaire d’une génération » et qu’il ne comptait prendre aucune mesure drastique pour tenter de l’enrayer.