Propagation exponentielle en France: ce que disent les courbes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En abscisse, les jours qui passent depuis le centième cas avéré de coronavirus. En ordonnée, le nombre de cas diagnostiqués. Les courbes de la plupart des pays occidentaux se superposent, quel que soit le nombre de cas constatés, et suivent une même pente ascendante, extrêmement rapide, exponentielle. Les courbes de l’Iran ou de l’Italie sont bien plus longues, mais la France, l’Espagne, les États-Unis ou l’Allemagne suivent exactement le même chemin.