Il n'y aura pas de guerre totale en Syrie, pense le Hezbollah

Par
Le conflit syrien ne devrait pas dégénérer en guerre totale en dépit des nouvelles tensions apparues ces derniers temps entre les Occidentaux, d'un côté, et le régime de Damas et ses soutiens, de l'autre, a déclaré le numéro deux du Hezbollah, Cheikh Naïm Kassim, dans un entretien publié vendredi au Liban.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BEYROUTH (Reuters) - Le conflit syrien ne devrait pas dégénérer en guerre totale en dépit des nouvelles tensions apparues ces derniers temps entre les Occidentaux, d'un côté, et le régime de Damas et ses soutiens, de l'autre, a déclaré le numéro deux du Hezbollah, Cheikh Naïm Kassim, dans un entretien publié vendredi au Liban.