Virtual Schengen, l'Internet européen sous contrôle parental

Un groupe de travail de l'UE travaille à mettre en place un firewall continental pour empêcher les internautes européens d'accéder à des sites suspects. Comme souvent, la lutte contre la pornographie infantile est invoquée, comme toujours, le projet va bien au-delà.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Schengen n'a pas la meilleure presse ces temps-ci. France en tête, des pays membres veulent rétablir les contrôles aux frontières intérieures de la forteresse Europe, craignant un afflux massif d'immigrants après les révolutions arabes. C'est pourtant bien à l'espace de libre circulation européen que se réfère un groupe de travail du conseil Justice et affaires intérieures de l'UE, le Law Enforcement Working Party (LEWP), pour proposer la mise en place d'un «cyberespace unique sécurisé européen»: virtual Schengen, la frontière électronique de l'Europe avec des douanes – les fournisseurs d'accès à Internet – dotées d'une liste noire des sites douteux.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal